Historique de nos actions depuis 2002

Durant toutes ces années, nous avons sans cesse sollicité des entretiens auprès des différentes instances, afin de pouvoir présenter nos alternatives dans un état d’esprit constructif.

Nous avons donc obtenu des rendez-vous avec la Préfecture, la Région, le Conseil Général, Le Grand Lyon, la Direction Régionale de l’équipement, Réseau Ferré de France, la Chambre de Commerce et de l’Industrie, et rencontré un certain nombre d’associations et de syndicats professionnels.

Nous sommes malheureusement toujours confrontés à une vision minimaliste de part des décideurs qui refusent de discuter de solutions ne rentrant pas dans le périmètre d’étude actuellement défini sur des bases qui ne permettent pas la préservation des populations et de l’environnement d’une partie fortement urbanisée de l’Agglomération Lyonnaise.

Nous maintenons donc la pression sur les décideurs et continuons à organiser de nouvelles réunions d’information de la population dans le secteur concerné par le projet de CFAL.

Voiçi, en compte à rebours, la liste de toutes nos actions depuis 2002:

Année 2018

3 Avril 2018: rendez vous Préfecture avec le Préfet de la Région Auvergne Rhône-Alpes

23 Février 2018: manifestation devant la préfecture pour protester sur le fait que FRACTURE ne soit pas présent à la réunion organisée ce même jour pour les élus. Fracture obtien un rendez-vous avec le Préfet de région

8 Février 2018: réunion publique FRACTURE / METROPOLE Plus de 600 personnes présentes

18 Janvier 2018: rendez vous au ministère des transports avec M. PAPINUTTI chef de cabinet de Mme BORNE

11 Janvier 2018: FRACTURE rencontre le nouveau sous préfet afin de ré insister sur la nécessité d’obtenir le résultat des études de danger de la gare de SIBELIN

10 Janvier 2018: nouveau rendez vous Métropole qui accepte une co présentation Fracture Métropole pour la réunion publique à Solaize le 8 février

Année 2017

7 Décembre 2017: Manif devant la Métropole pour obtenir une date pour la réunion publique

26 Octobre 2017: Réunion Métropole avec M. DA PASSANO face aux membres des CA des associations de FRACTURE

2 Octobre 2017: réunion avec les députés Mmes CAZARIAN, ABADIE et M. FUGIT pour travailler sur un rendez vous au ministère

13 juillet 2017: Rendez vous Métropole en préparation de la réunion publique avec le Président de la Métropole

27 juin 2017: Réunion publique à SOLAIZE

15 mai 2017: rencontre FRACTURE / METROPOLE pour préparer la réunion publique

20 Février 2017: Fracturenren contre Gérard COLLOMB et obtient son engagement pour l’organisation de réunions publiques sur le territoire de l’Est Lyonnais

26 Janvier 2017: Rencontre avec M FENECH pour préparer avec lui son intervention à la métropole

Année 2016

20 Décembre 2016: nouveau rendez-vous avec le préfet

26 Novembre 2016: manifestation «  tous à vélo sur la rocade »

21 Novembre 2016: Fracture rencontre M BINET député de Vienne

14 Novembre 2016: FRACTURE rencontre l’association d’élus GEM (Grand est métropolitain) à St Priest

26 Septembre 2016: réunion à la métropole avec M CHATARD directeur de cabinet de Gérard COLLOMB

3 juin 2016: rendez-vous en préfecture avec le préfet INGLEBERT. Présence de FRACTURE, de la DREAL , de SNCF Réseau et des élus (Mrs FENECH, VIDAL, DURAND et IBANEZ)

30 Avril 2016: grande manifestation à Feyzin et négociation en préfecture

14 Avril 2016: manifestation en séance plénière à la Région pour obtenir un rendez-vous avec Mrs WAUQUIEZ et MIGNOLA

8 AVRIL 2016: rencontre FRACTURE PARFER pour préparer la manif à FEYZIN

24 Mars 2016: Réunion publique à Saint Symphorien d’Ozon avec la participation de Corinne LEPAGE

23 Février 2016: Nouvelle réunion en préfecture avec FRACTURE

Année 2015

27 Novembre 2015: Réunion publique à Corbas avant les élections régionales

30 juin 2015: réunion de FRACTURE avec le nouveau Préfet M DELPUECH

29 juin 2015: manifestation en séance plénière à la Région et rencontre avec Mme GIRAUD vice présidente en charge des transports

26 Février 2015: FRACTURE: rencontre Laurent WAUQUIEZ

5 Janvier 2015: Conférence de presse et Manifestation en préfecture

Année 2014

6 octobre 2014: réunion de présentation de la concertation à la Préfecture de Lyon

1er octobre 2014: réunions publiques de FRACTURE avant le début de la consultation sur le projet CFAL Sud

30 Septembre 2014: Réunion publique à St Pierre de Chandie

1er juillet 2014: Communiqué de la préfecture du lancement d'une consultation préalable à la déclaration d'utilité publique en vue de la validation du tracé "Plaine d'Heyrieux Sibelin Nord"

Année 2013

17 décembre 2013: Nouvelle réunion de FRACTURE avec le Grand Lyon

15 novembre 2013: Réunion publique à Condrieu

5 octobre 2013: Simulation d'un accident de fret ferroviaire à Sérézin du Rhône

14 juin 2013 : Réunion avec le Grand Lyon en présence de M. Chatard, conseiller technique aux infrastructures, transports et déplacements de Gérard Collomb, M. Chassain directeur de SEPAL, et M Laurent, responsable service déplacement au Grand Lyon.

28 mai 2013 : Réunion de FRACTURE avec le Grand Lyon

17 mai 2013 : Fracture rencontre la commission PRNT (Prévention des Risques Naturels et Technologiques) .
Cette commission s'est montrée très sensible à la dangerosité du tracé dans cette zone.

11 février 2013 : Réunion de Fracture avec G.Collomb, président du Grand Lyon et ses collaborateurs.
G.Collomb réaffirme la position du Grand Lyon prise lors de la délibération de 2009 : CFAL Nord et Sud en même temps et CFAL Sud le long de la LGV.

4 février 2013 : Rencontre de FRACTURE avec madame Eva Sas, membre de la commission « Mobilité 21 », accompagnée de Jean-Charles Kohlhaas, président de la commission transport à la région Rhône-Alpes

24 et 31 janvier, 20 février, 31 mars 2013 : Participation aux débats de la commission nationale de débat public (CPDP) sur l'anneau des sciences .
Avec plusieurs associations adhérentes, Fracture dénonce l'accumulation des servitudes et pollutions à l'Est et l'incohérence du maillage autoroutier s'il y avait le contournement de Lyon par l'Est (CEL)

Année 2012

19 décembre 2012 : Rendez-vous de Fracture et G.Fenech auprès d'Olivier.Rolin, conseiller technique de Frédéric Cuvilier, ministre des transports.
M.Rolin se dit surpris par les coûts non pris en compte. Il doit refaire le point avec RFF.

25 septembre 2012 : Opération escargot sur l'A46 visant le préfet de région.
14 tracteurs en tête de cortège, plus de 150 béhicules circulant à 15-20 KMH entre Corbas et Givors aller retour.

13 septembre 2012 : Réunion de Fracture avec G.Fenech, député de la 11ème circonscription du Rhône avec RFF au niveau national.

30 mai 2012 : Réunion publique à l'espace Convergence de Mions avec tous les principaux candidats à l'élection législative de la 11ème circonscription du Rhône.
300 personnes, 6 candidats qui se sont engagés publiquement à tout mettre en oeuvre pour faire suspendre les décisions en cours d'élaboration concernant les projets de CFAL Nord et Sud avant septembre 2012

9 avril 2012 : Présence de Fracture au comité de pilotage de l'étude hydrogéologique de la nappe phréatique de l'Est lyonnais

20 mars 2012 : Dixième assemblée générale de l'association Fracture

janvier 2012 : Présence et action coup de poing lors des Vœux des élus et partis
Maintien de la pression sur les élus

Année 2011

novembre 2011 : Devis pour une étude de la part d’un cabinet d’Hydrogéologie

5 novembre 2011 : Manifestation de masse à Saint Romain en Gal
Incontestable succès : plus de 2000 participants
Couverture médiatique

septembre 2011 : Rencontres FRACTURE / PARFER
Monsieur BRUN, maire de Ternay, nouveau président de PARFER, s’engage à renouer le dialogue avec FRACTURE

29 juin et 13 octobre 2011 : Participation de FRACTURE aux réunions du groupe plénier sur le NFL (noeud ferroviaire lyonnais)

Les conclusions de madame Meaux sur le NFL conduisent à une demande de passage à 4 voies de la section Grenay et Saint Fons sur la ligne historique !
Doublement des voies au niveau de Mions, St Pierre et Toussieu pour rabattre le trafic supplémentaire vers la vallée du Rhône

22 juin 2011 : Réunion à Corbas pour monter une association :
Création de COVIFER qui rejoint les associations composant FRACTURE

15 juin 2011 : Réunion publique de Corbas / contradictoire avec RFF (organisée par la municipalité à l’initiative de COVIFER)
FRACTURE réussit son plaidoyer
RFF n’a pas réussi à convaincre ou apporter un argumentaire pertinent

12 mai 2011 : Réunion de FRACTURE avec Mme Laclais, vice présidente de la Région en charge des transports
Aucun résultat concret

6 mai 2011 : Réunion de FRACTURE + PARFER à Paris avec les collaborateurs de Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement
Aucun résultat concret

Année 2010

1er semestre 2010 : Participation aux groupes de travail du noeud ferroviaire lyonnais les 27 janvier, 9 mars, 1er juin et 1er juillet

28 juin 2010 : 6500 pétitions et des centaines de contributions déposées sur les registres d’enquête publique concernant le SCOT.
Toutes ces actions sont relayées par des communiqués de presse et la mise à jour du site internet .

14 juin 2010 : Manifestation Fracture lors de l’inauguration du Centre de Contrôle SNCF par M. Bussereau et M.Mercier

20 mai 2010 : Présence de FRACTURE au COPIL tenu par M. Jacques GERAULT, préfet de la Région Rhône Alpes

17 avril 2010 : Manifestation lors de l’étape à Feyzin du rallye de Charbonnières

14 avril 2010 : Intervention auprès de la Commission Transport de la Région
Exposé de FRACTURE dénonçant l’accumulation des risques et nuisances ainsi que les incohérences du CFAL Sud

11 février 2010 : manifestation à Ampuis avec PARFER

Année 2009

23 décembre 2009 : Décision ministérielle des études préliminaires sur la partie sud

14 décembre 2009 : intervention de FRACTURE avant le vote du SCOT au SEPAL

8 décembre 2009 : Manifestation lors de l’inauguration de la gare Jean Macé (présence de M.Bussereau, M.Pepy, et de nombreux politiques)

7 décembre 2009 : Second rendez vous avec Michel Mercier

19 septembre 2009 : RV avec Michel Mercier, nouvellement nommé Ministre, suite à la manifestation à Saint Pierre de Chandieu.

7 juin 2009 : Elections européennes : Entre 8% et 24% des suffrages dans les différentes communes soutiennent l’action de Fracture

mai 2009 : Arrêté préfectoral de prise en considération du fuseau « Plaine d’Heyrieux- Sibelin nord »

20 avril 2009 : COPIL qui annonce le fuseau retenu : «Plaine d’Heyrieux- Sibelin nord»
FRACTURE manifeste aux abords de la préfecture.

3 mars 2009 : COPIL qui écarte les 3 fuseaux intermédiaires.
FRACTURE manifeste devant la préfecture grâce à des groupes qui se succèdent

février 2009 : réalisation d’une plaquette FRACTURE que nous avons adressé à l’ensemble des décideurs.

2 février 2009 : Entretien, en présence de PARFER, avec le Conseiller du 1er ministre lors du CIACT à Lyon
Llors de ce RV étaient également présents les représentants de la Direction Générale des Transports et M. Amiot, de la DRE
A l’issue de ce RV, nous avions le sentiment d’avoir été entendus

21 janvier 2009 : Manifestation avec PARFER à Paris (1000 personnes et élus )
RV au ministère et à l’assemblée nationale

Année 2008

24 novembre 2008 : Action coup de poing à St Exupéry lors de l’inauguration de LESLYS par M. Bussereau.

13 novembre 2008 : Conseil inter municipal organisé par PARFER (800 élus) à Mions
Opération Escargot de FRACTURE (300 véhicules) sur la Rocade entre Communay et Moins

24 septembre 2008 : manifestation de soutien à PARFER lors de leur rencontre avec RFF à Toussieu.

22 septembre 2008 : entretien à Paris en présence de PARFER avec M. Gauthier, Conseiller du ministre de l’écologie et des transports M. Borloo. (remise d environ 10000 pétitions)

septembre 2008 : SRD, association de la Rive Droite du Rhône rejoint les rangs de FRACTURE

4 septembre 2008 : décision ministérielle : Remise en cause de la Décision Ministérielle d’avril 2007
Annonce de la réintégration pour la partie sud des fuseaux de notre secteur

10 juillet 2008 : Entretien avec DRE et RFF ( cet entretien sera le dernier avec RFF)
lors de cet entretien, M. Maisonnier admet que certaines options ont leurs préférences

29 juin 2008 : Chaîne Humaine sur notre secteur rassemblant 5000 personnes

juin 2008 : Achat de 2 demi-pages dans le Progrès en juin 2008, entre le COPIL et la chaîne humaine

10 juin 2008: Analyse des 7 fuseaux présentés par Réseau Ferré de France,

9 juin 2008 : COPIL : Présence de FRACTURE lors de la visite en bus.

 

Présence de FRACTURE lors de la réunion en préfecture

4 février 2008 : Entretien avec le préfet, accompagné du Directeur Régional de RFF
Après une entrée en matière difficile, entretien plus serein, mais restant ferme.
Confirmation de la réintégration de la vallée de l’Ozon, selon eux sur justification juridique.

  • 6 à 7 éventualités de passage au COPIL programmé au printemps 2008.
  • 3 à 4 fuseaux pour la consultation officielle programmée à l’automne 2008.

26 janvier 2008 : Soutien à PARFER pour un Conseil inter municipal à la gare de la Part Dieu avec remise de délibération à la préfecture
Présence d’une délégation de FRACTURE à une réunion organisée par la FNE et la FNAUT sur les transports en Rhône Alpes

Année 2007

17 décembre 2007 : Opération coup de poing avec une centaine d’adhérents au siège de la DDE. Nous interpellons M. Amiot pour un RV avec le préfet. Confirmation en début d’année d’un RV pour le 4 février

24 novembre 2007 : Manifestation rassemblant 700 à 800 personnes en deux points de notre secteur, Mions-StPriest et Solaize, pour mettre en évidence les risques et nuisances qui seraient liés à un choix de fuseau situé en zone fortement urbanisée, sur la ligne historique ou dans la vallée de l’Ozon.

8 octobre 2007 : Opération coup de poing avec une centaine d’adhérents devant la préfecture à Lyon en parallèle du comité de pilotage du projet :
le préfet annonce lors de ce COPIL la remise en cause de la décision ministérielle du 3 avril

1er octobre 2007 : Rendez vous avec M. Papinutti, conseiller de M. Borloo ministre de l’écologie, du développement et de l’aménagement durables : un changement d’orientation pourrait intervenir dans le projet

13 septembre 2007 : Opération médiatique avec une centaine d’adhérents sur le pont de Solaize.
Cette opération est organisée le jour de passage du premier convoi de ferroutage sur l’autoroute ferroviaire Bettembourg- Perpignan.

26 juin 2007 : Réunion avec DRE/RFF/Tractebel : échanges techniques sur les études portant sur les fuseaux de la partie sud où des éléments majeurs comme les études de trafic sont indisponibles.
Le val d’Ozon ainsi que la plateforme de Vénissieux font toujours partie des hypothèses prises en compte ce qui conduira Fracture à interpeller M. Dominique Bussereau  nouveau Secrétaire d’Etat chargé des transports auprès du ministre d’Etat, ministre de l’écologie, du développement et de l’aménagement durables sur la non application par DRE et RFF de la décisison du 3 avril 2007 de son prédécesseur quant à l’exclusion du val d’Ozon du périmètre d’études au sud du projet du CFAL.

 13 mai 2007 : FRACTURE fête l’Ozon dans le parc municipal de Chaponnay avec 1 500 participants pour saluer sa 2ème victoire remportée le 3 avril 2007, au travers de la décision de M. Dominique PERBEN Ministre des Transports d’exclure la Vallée de l’Ozon du périmètre sud par un courrier adressé au Préfet de la Région Rhône-Alpes Jean-Pierre Lacroix. Cette victoire fait suite à un premier succès obtenu lors de la décision du ministre du 26 décembre 2005 de ne pas doubler les voies historiques

26 février et 29 mars 2007 : Rencontres avec DRE/RFF et la société Tractebel en charge des études sur les fuseaux au sud :
Présentation de notre alternative.
Présentation des cartes de synthèse des contraintes environnementales sur notre territoire en insistant  principalement sur la population, la concentration de nuisances et de risques, la nappe phréatique ; sans oublier les mines, points de pompage, sites seveso, znieff, zone de protection de 800m autour du pipe d’éthylène (CVM). Enfin présentation de nos cartes d’études démographiques

Les 15 janvier, 1er février et 15 et 23 mars 2007 : Fracture appelle à la vigilance et à la mobilisation lors de réunions publiques sur Communay, Mions, Saint-Priest, Chaponnaypour obtenir:

  1. l’abandon du fuseau de la vallée de l’Ozon,
  2. l’abandon de tout projet de plateforme ferroviaire sur les sites des 4 chênes, de Vénissieux - Saint-Priest ou de Chasse sur Rhône
  3. l’abandon de tout projet d’autoroute ferroviaire sur la ligne historique.

Année 2006

18 décembre 2006 : Une opération coup de poing avec une centaine d’adhérents a lieu devant la préfecture à Lyon en parallèle du comité de pilotage du projet.
Elle a permis à une délégation de FRACTURE d’être reçue en préfecture afin de remettre un courrier au préfet lui rappelant la non–tenue de ses engagements contrairement à la demande du ministre des transports de nous associer étroitement aux travaux techniques dans la comparaison des fuseaux de passage du futur tracé dans la zone sud du projet.

 17 mai et 22 novembre 2006 : Réunions avec RFF et DRE afin de demander que les hypothèses de départ sur la partie sud (exigences à satisfaire sur le plan fonctionnel et technique, critères d’évaluation de la sensibilité environnementale) et les méthodes de d’évaluation de chaque option de passage ou de fuseau soient définies avant le démarrage des études.

10 novembre 2006 : FRACTURE met en ligne son site internet. Il permet désormais à toutes et à tous d’obtenir toutes les informations sur le projet ainsi que la position de la fédération et ses propositions d’alternative :http://www.fracture-web.net/ 

5 avril 2006 au 10 juillet 2006 : Participation active au débat public sur la politique des transports dans la vallée du Rhône et l'arc languedocien avec intervention en réunion territoriale et rédaction d’un cahier d’acteurs dans lequel Fracture développe sa vision de voies nouvelles dédiées fret ferroviaire hors agglomération en l’illustrant par son alternative rappelle son alternative de tracé dans le cadre du projet du CFAL.

5 octobre 2006 : Fracture contribue et participe activement au Conseil Municipal extraordinaire des 27 communes adhérentes à PARFER présentes à Chaponnay réunissant 600 élus et 400 riverains. Les élus votent une délibération par commune qui  réaffirme leur opposition au projet du CFAL et au tracé tels qu’ils sont proposés afin de préserver le cadre de vie des populations concernées car la menace d’un contournement en pleine agglomération est toujours d’actualité

1er avril 2006 : Manifestation de 3000 personnes à Lyon
Réception par le préfet (avec remise de 11000 pétitions)

La volonté de Fracture par cette manifestation est d’obtenir :

  1. des actes officiels sur le non doublement et la non utilisation, au titre du contournement, de la ligne historique entre Grenay et Saint-Fons.
  2. des garanties sur la réalisation d’une infrastructure évitant au maximum les zones urbanisées.
  3. des garanties sur le traitement global (Nord et Sud) du projet par un calendrier conduisant au choix d’une voie nouvelle dans la partie sud réalisée dans le même délai que la partie nord
  4. l’abandon de la plateforme multimodale des 4 chênes dans une zone aux plus fortes prévisions de développement démographique.

23 mars 2006 : courrier de D. Perben annonçant l’abandon du doublement des voies historiques et la participation de FRACTURE au GT du COPIL.  

 3 mars 2006 : Nouveau rendez-vous avec M. le Ministre des Transports, Dominique Perben, en présence d’élus de Parfer.
Il nous confirme son souhait d’abandonner le doublement de la ligne entre Grenay et Saint-Fons et de le signifier par écrit.
M. Perben préconise d’associer Fracture aux groupes de travail du COPIL (Comité de Pilotage).
Le Ministre souhaite que les options de fuseaux pour la partie sud soient déterminées avant la fin de l’année 2006. 

Année 2005

 18 octobre 2005: Rendez vous avec M. le Ministre des Transports, Dominique Perben, en présence d’élus de Parfer.

Remise des 11 000 pétitions signées par les habitants de l’Est Lyonnais contre le tracé proposé et pour l’alternative Fracture.

Lors de cet entretien, FRACTURE a pu développer un argumentaire auquel M. Perben a été sensible.

Tout en ne souhaitant pas revenir sur la partie Nord, M. le Ministre a convenu que les options pour la partie sud méritaient d’être revues, que l’utilisation de la ligne existante Grenay-St Fons n’était pas souhaitable, et qu’il fallait accélérer la procédure pour une cohérence Nord/Sud.

Il s’est engagé à nous faire parvenir un courrier, précédant une Décision Ministérielle, pour répondre à nos attentes.

15 octobre 2005 : Dans l’attente (suite à un accord de principe mais avec une confirmation tardive) d’un rendez-vous avec le Ministre des Transports, FRACTURE organise une opération Escargot regroupant une centaine de véhicules en deux cortèges.

Ces deux cortèges ont démarré de Chaponnay et Givors pour converger vers la permanence de M. Dominique Perben - Lyon Nouvel Horizon - à Lyon 3ème. Un courrier a été déposé à cette occasion à Monsieur Perben.

Du 9 au 16 juin 2005 : FRACTURE et PARFER (collectif d’élus) organisent trois réunions publiques qui rassemblent près de 2 000 personnes en présence des services de l’état, RFF et la DRE. Ces derniers présentent leur projet à la population de l’Est Lyonnais. FRACTURE y présente son alternative, qui rencontre un vif succès auprès de l’assemblée. Tout au long du débat, RFF et la DRE ne pourront que reconnaître la pertinence de la proposition FRACTURE.

17 mai 2005 : Rencontre à Matignon de M. Delion, conseiller aux transports du Premier Ministre M. Raffarin, afin de lui présenter le dossier « position de FRACTURE sur le CFAL ». Il est convenu de lui transmettre une contre proposition à l’analyse de notre alternative faite par RFF et la DRE. Il s’engage à provoquer une réunion inter ministérielle avec le ministère des transports et le ministère des finances.

14 avril 2005 : Contribution de FRACTURE à la consultation sur le projet au projet de DTA (Directive Territoriale d’Aménagement) de la région Rhône-Alpes, FRACTURE n’ayant pas été associée à l’élaboration de celle-ci.

4 mars 2005 : Entretien avec la DRE et RFF en étant accompagné du collectif d’élus PARFER, pour échanger sur le rapport d’analyse qui leur a été demandé par le secrétariat d’état. De nombreux points de désaccord restent en suspens (un certain nombre d’affirmations dans ce rapport ne sont pas étayées). Ce rapport d’analyse étant déjà transmis, la DRE convient alors de rédiger un projet d’amendement qu’elle soumettra à FRACTURE et PARFER avant sa transmission à la préfecture et au ministère

12 février 2005 : Le préfet de département inaugurant une nouvelle mairie sur la commune de Ternay, commune concernée par le tracé envisagé du CFAL, FRACTURE organise une manifestation à l’issue de l’inauguration et un entretien avec le préfet nous permet de lui remettre en main propre un courrier synthétisant nos demandes

24 janvier 2005 : Réunion du Comité de Pilotage (COPIL) du CFAL auquel FRACTURE n’est toujours pas associée, mais tout de même présente à l’extérieur de celle-ci pour faire entendre ses revendications

19 janvier 2005 : Entretien avec le président de la région Rhône-Alpes, accompagné du vice-président délégué aux transports, afin qu’ils nous précisent quelles sont les fonctionnalités du CFAL qu’ils souhaitent défendre lors du prochain COPIL qui aura lieu dans les jours suivants.

Année 2004

 9 novembre 2004 : Manifestation d’une cinquantaine de personnes de FRACTURE devant le Ministère des Transports à Paris et intervention devant l’Assemblée Nationale.

En fin d’après midi, une délégation de FRACTURE est reçue par le chef de cabinet et la conseillère technique du secrétaire d’état aux transports. Cet entretien nous permet de transmettre notre dossier et le secrétariat d’état s’engage à demander à la DRE et RFF une analyse complémentaire sur notre proposition d’alternative.

 20 juillet 2004 : Après lancement du COPIL le 8 juillet, entretien avec la DRE et RFF. Alors que cette réunion devait permettre d’effectuer un comparatif entre les alternatives proposées par RFF et FRACTURE, seule celle de FRACTURE est abordée de manière systématiquement négative. Cependant, RFF et la DRE admettent que notre proposition est tout à fait viable d’un point de vue technique et économique. Malgré cela, il nous est indiqué en fin d’entretien que la phase de concertation allait démarrer sans intégrer notre proposition car, tout en répondant au cahier des charges, elle ne se situait pas dans le périmètre défini pour la partie nord.

12 juin 2004 : FRACTURE déroule un scénario catastrophe dans l’Est Lyonnais. St Bonnet de Mûre est le théâtre d’un accident ferroviaire majeur. 3 000 personnes participent à cette manifestation afin que les décideurs prennent la mesure de leur responsabilité actuelle et à venir envers la population.

14 avril 2004 : Rendez-vous avec Monsieur le Préfet de région et le responsable de la Direction Régionale de l’Equipement. Cet entretien nous permet de présenter et argumenter le dossier de FRACTURE sur le Contournement Ferroviaire de l’Agglomération Lyonnaise (CFAL). Plusieurs réunions sont programmées avec la DRE et RFF pour effectuer un comparatif des alternatives.

28 mars 2004 : Action coup de poing en préfecture au soir du 2ème tour des élections régionales pour interpeller l’ensemble des élus régionaux et conseillers généraux.

26 mars 2004 : Action coup de poing à la préfecture du Rhône (environ 300 personnes) afin d’obtenir un rendez-vous avec le nouveau préfet de région : rendez-vous est pris pour le 14 avril.

 26 février 2004 : Rencontre au ministère des transports du conseiller Technique de M. de Robien, afin de lui présenter le dossier « position de FRACTURE sur le CFAL »

Année 2003

28 Novembre 2003 : Remise en préfecture de la contribution de FRACTURE à la consultation sur le Lyon Turin Fret. Si celle ci comportait des propositions, elle pointait d’autre part des irrégularités dans les modalités d’élaboration et les propositions de variantes, qui ne respectaient pas le même cahier des charges (seules deux des trois variantes reliaient Ambérieu à Turin).

17 mai 2003: Manifestation à Lyon (Bellecour – Hôtel de Ville) conjointe avec l’Acenas réunissant de nouveau quelques 7 000 personnes et une centaine d’élus concernés. Résultats : rendez-vous avec le préfet de région. Garantie de son appui pour nous faire reconnaître Association Représentative et de porter notre position en haut lieu.

Du 20 mars au 22 avril 2003 : 24 réunions publiques d’information animées sur l’ensemble du territoire de l’Est Lyonnais.

Résultats : 1 500 personnes informées sur les nuisances qui seraient engendrées par tous les projets d’infrastructure; mobilisation de la population en vue de la manifestation Contre les Nuisances, le 17 mai 2003 à Lyon.

Année 2002

 30 novembre 2002 : Manifestation à Lyon (Bellecour – préfecture) réunissant de nouveau quelques 5 000 personnes et une grande partie des élus concernés. Résultats : rendez-vous avec monsieur le préfet de région. Garantie de son appui pour nous faire reconnaître Association Représentative et de porter notre position en haut lieu.

 27 septembre 2002 : Intervention en assemblée plénière du conseil régional Rhône-Alpes pour remettre à chaque conseiller une information sur notre action. Résultats : fédération connue ; rapprochement de certains conseillers.

juin à septembre 2002 : Une équipe de plus de 100 personnes informe la population, sensibilise les élus régionaux, alerte les communes de la vallée du Rhône, recense tous les obstacles et les contraintes qui pèsent sur le projet et s’approprie techniquement le dossier des transports. Résultats : connaissance du dossier, mise au point de solutions qui montreront le manque d’opportunité de l’infrastructure soumise au débat ; rapprochements avec les maires, les députés, le collectif d’élus PARFER pour définir des actions communes. Même type de rapprochement avec d’autres associations de l’Est Lyonnais dont l’Acenas.

2 juin 2002 : Chaîne humaine de 25 km reliant les communes de St Bonnet de Mûre à Ternay, passant par les communes de Toussieu, Mions, Chaponnay, Marennes, Simandres ayant réuni quelques 5 000 personnes et une grande partie des élus concernés. Résultats : fédération connue au plan national, accroissement de la mobilisation.

mars – juin 2002 : Rencontre des principaux décideurs politiques de la région Rhône-Alpes. Résultat : fédération connue.

Participation au colloque sur la concertation publique (MCCIP – Paris).

Remise de plus de 5 000 lettres ouvertes au secrétaire général de la préfecture du Rhône. Objectif : faire contrepoids au rapport de la CPDP auprès du gouvernement et de la Commission européenne. Résultats : Avis favorable pour un nouveau débat public et engagement à organiser une table ronde avec les principaux acteurs. Aucune nouvelle depuis.

Organisation de notre propre débat public : 20 réunions publiques dans nos communes, enregistrant plus de 8 000 entrées (soit 10 fois plus que la commission du débat public qui était dotée d’un budget de 8MF). Résultats : population informée sur le projet, la procédure ; définition, avec la population, d’une stratégie pour exercer notre droit à la démocratie participative.

Rencontre de R.F.F. et d’experts reconnus en matière de transports. Résultats : fédération connue, collecte d’information sur le projet et la problématique des transports.

15 février 2002 : Remise de plus de 5 000 pétitions à M. Oriol, président de la Commission Particulière du Débat Public

 

 

 

 


Articles de presse
Les derniers évènements
Suivez nous sur